Mon expérience du Festival Nuits d’Afrique

Du 9 au 21 juillet a eu lieu la 27ème édition du Festival Nuits d’Afrique. Il est composé d’une programmation intérieure, pendant les premiers jours, qui est payante et une autre extérieure gratuite, les 4 derniers jours.

Affiche du Festival Nuits d'Afrique - 2013
Affiche du Festival Nuits d’Afrique – 2013

On peut lire sur leur site internet  que « demeurant à l’avant-plan de la promotion et de la créativité artistiques, le Festival International Nuits d’Afrique déploie chaque année un large éventail métissé de talents d’ici et de l’autre côté de l’océan, originaires d’Afrique, des Antilles et d’Amérique Latine. » Oui, oui, vous avez bien lu, le festival regroupe des artistes d’Afrique, des Antilles et d’Amérique Latine ! Ici, on est généralement très ouverts en ce qui concerne la programmation artistique des festivals. Par exemple, le festival de Jazz a une programmation très diversifiée également avec des artistes dont on ne voit pas toujours le lien direct avec le Jazz…

En tant que bénévole sur le site extérieur samedi et dimanche, j’ai pu profiter du concert gratuit de Kassav’ au Métropolis le 25 juillet ! Ils ont vraiment la pêche et ont partagé avec le public leurs plus grands tubes, mais également les chansons de leur nouvel album Sonjé. Cela signifie penser, se souvenir, en hommage à leur ami Patrick Saint-Éloi.

Le Métropolis avant le concert
Le Métropolis avant le concert
Jean-Philippe Marthely
Jean-Philippe Marthely
Jean-Claude Naimro
Jean-Claude Naimro en solo de « trompette clavier »
Infatigables comme leur public !
Infatigables comme leur public !
Festival International Nuits d'Afrique
Festival International Nuits d’Afrique
Avant le rappel
Avant le rappel

Si vous tentez comme moi de retracer l’histoire du groupe avec les artistes qui l’ont composé, bon courage ! Car selon le très documenté et sérieux Wikipédia « Kassav’ n’est pas un groupe comme les autres. Ce ne sont pas des copains qui créent un groupe, mais des gens qui se réunissent autour d’une même chose : l’installation d’un nouveau style musical. » En tous cas, je peux vous dire que sur scène, ils assurent et savent très bien faire biguiner les foules !

En haut de gauche à droite : Jocelyne Beroard, Jacob Desvarieux, Jean Claude Naimro En bas de gauche à droite : Jean-Philippe Marthely, Jacob Desvarieux
En haut de gauche à droite : Jocelyne Beroard, Jacob Desvarieux, Jean-Claude Naimro. En bas de gauche à droite : Jean-Philippe Marthely, Jacob Desvarieux

Deux mots sur mon expérience bénévole qui consistait à donner des bracelets aux artistes dans une tente à l’arrière du festival. Autant dire que ce ne fût pas une expérience palpitante car pratiquement aucun d’entre eux ne sont passés devant ma tente. Heureusement que mes « collègues » d’une journée, Guy le québécois, Méguie et Samira ont permis au temps de passer plus vite. Point très positif : les repas africains accordés aux bénévoles pour leur labeur étaient délicieux !

Marion

Initiation à la danse africaine
Initiation à la danse africaine
Maquillage des enfants
Maquillage des enfants

 

Salle de spectacle Métropolis sur la carte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*