Le Québec, loin d’être le paradis des animaux

Avoir une expérience de vie à l’étranger avec son petit chien permet de prendre conscience de certaines choses concernant notre pays d’accueil. Le Canada et le Québec en particulier considèrent les animaux d’une façon plutôt original : ils ont la même valeur que des meubles. De plus, il est assez difficile de trouver une location lorsque l’on possède un animal. Le Québec est mondialement reconnu comme l’un des endroits occidentaux les moins avancés sur la question du traitement éthique de ses animaux de compagnie.

PC_120617_wv9k5_spca-montreal-chien_sn635

500 000 abandons d’animaux au Québec chaque année

Les abandons d’animaux au Québec sont extrêmement élevés au Québec. En France, 100 000 animaux sont abandonnés chaque année tandis qu’au Québec c’est plus de 500 000 (50 000 rien que pour la ville de Montréal). Cela représente un animal pour 657 habitants en France contre 1 animal pour 16 habitants au Québec ! Les propriétaires d’animaux de compagnie au Québec les gardent en moyenne deux ans seulement. La situation est clairement alarmante outre-Atlantique (3). Quelques éléments d’explication.

Les locations sans animaux sont monnaie courante

En France, il est légalement interdit de refuser une personne qui a un animal de compagnie. Si vous louez, vous avez le droit d’acquérir un petit chien, un chat ou encore des hamsters, cela ne posera pas de problèmes. Le fait de louer équivaut à être chez vous ; le propriétaire n’a rien à vous dire, à condition que vous respectiez l’état du logement et que vous ne causiez pas de troubles anormaux de voisinage (1).

Au Québec, la situation est bien différente. Lorsque vous êtes en location, c’est comme si vous viviez chez le propriétaire. Il y a une forte nuance par rapport à la France. Du coup, les propriétaires interdisent plus facilement les animaux, d’autant plus que la loi est muette à ce sujet (2). En conséquence, il est plus difficile pour des personnes ayant un animal de trouver une location. La conséquence directe : les abandons d’animaux sont très nombreux lors des périodes de déménagement, près de 250 000 chaque année à cette période au Québec car ce n’est pas juridiquement pas vu comme un crime. Le 1er juillet est considéré comme la « journée provinciale de l’irresponsabilité » (8). Ces animaux se retrouvent en règle général dans les fourrières et sont euthanasiés quelques jours après leur arrivée.

L’absence de statut dans le Code civil

Les abandons sont aussi provoqués indirectement par l’absence de statut des animaux. Dans le Code civil, ils sont considérés comme un bien meuble. En clair, ils n’ont aucun droit. Du coup, « les gens ne sont pas assez responsables face à leurs animaux. Ils ont un coup de cœur dans une animalerie et ils achètent sans se poser de question », sans se préoccuper des conséquences (4).

La prédominance des usines à chiots

L’un des gros problèmes de ce fléau vient des usines à chiots qui abusent de la situation face au manque de contrôle. Les conditions de vie pour les animaux sont « indignes (maladies, manque de soins, environnement insalubre…) et […] la cadence de reproduction met la santé des mères en jeu » (6).

Les animaux sont généralement vendus avant la fin de la période de sevrage, ce qui rend l’éducation de l’animal extrêmement compliqué. Face au manque d’éducation de celui-ci, les propriétaires baissent vite les bras et préfèrent l’abandon plutôt que la patience et l’éducation auprès d’organismes spécialisés.

Rassurez-vous, concernant Djack, tout se passe bien ici. C’est un petit chien bien dressé, donc cela n’a pas trop posé de problème et on a toujours pu s’arranger avec nos différents propriétaires. Mais ce n’est quand même pas simple de trouver un logement, il y a beaucoup de freins et cela implique d’être très persuasif.

Alexandre

Djack profite du beau temps et de la chaleur pour faire une grande sieste à la maison
Djack profite du beau temps et de la chaleur pour faire une grande sieste à la maison

1-    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2693.xhtml
2-    http://www.educaloi.qc.ca/capsules/lanimal-et-le-logement
3- http://wamiz.com/chiens/actu/les-abandons-d-animaux-de-compagnie-un-veritable-fleau-mondial-2510.html
4- http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sbwe/animal/121911/les-solutions-face-a-labandon-des-animaux
5- http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/02/06/petition-droits-animaux-quebec_n_2627234.html
6-    http://actualites.ca.msn.com/chroniques/abandon-danimaux-le-constat-de-la-honte
7-    http://atmjonquiere.com/la-pige/2012-2013/reportages/abandons-et-cruaute-animale-quebec-bat-tous-records
8- https://fr-ca.etre.yahoo.com/le-qu%25C3%25A9bec–tiers-monde-des-animaux-de-compagnie.html
9- http://ici.radio-canada.ca/emissions/medium_large/2012-2013/chronique.asp?idChronique=300203

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*